Choose a searcher


Maigreur:

Après la puberté, une personne en bonne santé , ayant un régime alimentaire et une activité physique relativement stables, a un poids constant sur plusieurs années, à 1 ou 2 kilos près. Par rapport à la moyenne des individus de même taille et de même sexe, ce poids constant peut être en excès ou en défaut. Quand il est en défaut de 10 à 20 %, après s'être stabilisé depuis la fin de l'adolescence, il s'agit le plus souvent d'une maigreur dite constitutionnelle qui correspond à des caractéristiques familiales et ne comporte aucun inconvénient médical réel, y compris sur le plan de la force musculaire ou de la résistance aux efforts prolongés.

Pour des raisons esthétiques et psychologiques ou pour d'autres symptômes attribués à tort à la maigreur, comme une asthénie, certains sujets cherchent pourtant à modifier leur situation, mais il n'existe aucun médicament sans effets toxiques "guérissant" cette maigreur qui ne présente pas que des "inconvénients", notamment vis à vis du risque cardio-vasculaire. Les tentatives de suralimentation sont également inefficaces et ne peuvent que produire des troubles digestifs. Il n'est pas rare cependant que des modifications enzymatiques se produisent spontanément après 40 ans et élèvent sensiblement le poids du sujet.

Une maigreur simple doit être bien différenciée d'une perte de poids récente pour laquelle il faut au contraire toujours trouver rapidement une explication. De même un retard de croissance en poids et en taille coïncidant avec un retard pubertaire chez l'adolescent exige un avis médical.

?